Armes Ste Marthe.jpg

Famille de Sainte Marthe

ou Samarthani

Armes Ste Marthe.jpg

Jacques de Sainte-Marthe , seigneur de Chandoiseau (1517 † 1587)

Jacques de Sainte Marthe, né le 29 septembre 1517, seigneur de Champdoiseau, est le premier personnage de la famille de Sainte-Marthe à posséder Champdoiseau, sans que l'on sache exactement comment et quand s'opéra le transfert de propriété entre Jacques de Sainte Marthe et les Théligny.

 

L'absence de liens de Parenté ou d’alliance entre les deux familles laisse à penser qu'il s'est agit d'une vente conclue postérieurement à son mariage et à son installation comme médecin de l'abbaye de Fontevraud puisqu'en à 1558 Chandoiseau était toujours la propriété de Charles de Theligny.

Diplomé medecin un première fois à Poitiers puis en 1548, un seconde fois par l'université de Paris, il est nommé à 34 ans, Médecin ordinaire du roi Henri II, titre qu'il conservera sous François II et Henri III, mais également  de Louise et Éléonore de Bourbon, abbesses de Fontevrault ou il résidait la majeure partie de son temps.

 

Ami d'Ambroise Paré, Jacques de Sainte Marthe était également lié depuis l'enfance avec Guillaume Budé, fondateur du collège de France, dont il prononça l'oraison funèbre.

En 1555 il épouse Renée Le Proust (1535-1608), fille de Jehan Le Proust de Niriau (1510-1583) médecin, dans le Loudunais.

Il mourut le 10 septembre 1587 à Fontevrault ou il fut enterré dans le chœur de l'église abbatiale, aux cotés des souverains anglais (Henri II et Richard cœur de Lion)

     Il eut Cinq enfants (dont) :

     - Louis de Sainte Marthe Seigneur de Chandoiseau, qui suit

     - François 1er Seigneur de Chandoiseau qui suit également

Louis de Sainte-Marthe , seigneur de Chandoiseau (1569 † 1640), fils de Jacques de Sainte Marthe

Seigneur de Champdoiseau (né en 1565), avocat et homme de lettres, lieutenant général de la connétablie et maréchaussée de France,

Mort sans postérité à Paris en 1640.

Inhumé aux côtés de son oncle Louis de Sainte-Marthe, seigneur de Neuilly, en l'église Saint-Séverin à Paris

Francois 1er de Sainte-Marthe , seigneur de Chandoiseau (1571 † 1641), fils de Jacques de Sainte Marthe

Avocat,

Chef du conseil du Cardinal de Richelieu,

inhumé en l'église Saint-André-des-Arts à Paris).

Marié en 1603 avec Anne du Lac, (dont il eut deux fils décédés sans postérité), puis en secondes noces avec Marie Frubert (dont il eut 7 enfants) :

Francois II de Sainte-Marthe , seigneur de Chandoiseau (né en 1616), fils de François 1er de Sainte Marthe

Seigneur de Champdoiseau, (né en 1616 - fils de François 1er de Sainte Marthe Seigneur de Chandoiseau),

fut avocat au parlement et au grand conseil, fonction qu'il abandonna pour occuper peu de temps une charge de bailli à Loudun (1654), pour enfin se retirer assez tôt à Champdoiseau et y finir ses jours.

Il épouse en 1641 Marie Camus (fille de Jacques Camus avocat au grand Palais et au parlement et de Marie du Mousseau) et eut ept enfants.

Le 7 décembre 1662, il cède à une dame Dupin l'ensemble de droits relevant de la seigneurie de Chandoiseau, sous réserve d'un réméréde 4 années.

Cet acte marqua sans doute la fin de la famille de Sainte Marthe à Chandoiseau qui deviendra peu de temps après la propriété de la famille de Lamoignon et sera rattaché au château voisin de la Mothe Chandeniers

Claude de Sainte-Marthe, (1620 - 1690), fils de François 1er de Sainte Marthe

né le 6 Juin 1620 à Paris ou il fit ses études avant de se retirer à Chandoiseau.

"

Il s'installa ensuite "en la maison de Port Royal des Champs" et prit en charge de la cure de Mondeville. Malade il fut rappelé à l'abbaye de Port Royal ou il entrepris un vie différente, basée sur l'étude, aux cotés d'Antoine Arnaud auquel il succéda et devint  confesseur de l'abbaye "indisciplinée", avant que celle ci ne soit fermée puis détruite sur ordre de Louis XIV

Il mourut à Corbeville le 11 Octobre 1690 et fut inhumé à Port Royal.

Denys de Sainte-Marthe, (1650 - 1725), Fils de François II de Sainte Marthe

né le 24 Mai 1650 à Paris

 

Religieux, homme de lettres, Historien

En 1690 il est nommé prieur de l'abbaye de Saint-Julien de Tours.

Un année plus tard, en 1694 il est nommé prieur de l'abbaye de Bonne Nouvelle à Rouen, ou il restera 5 ans, puis prieur de l'abbaye de Sainte Ouen ou il restera 5 ans également

En 1705 il est nommé prieur de l'abbaye des blancs manteaux à Paris, puis en 1708 prieur de l'abbaye de Saint Denis, puis de Saint Germain des prés puis a nouveau de prieur de l'abbaye de Saint Denys (1717)

En 1720, il fut nommé Président de l'Assemblée du clergé et supérieur général de la congrégation de Saint-Maur.

 

Il mourut le 30 mars 1725 et fut inhumé dans le chœur de la grande chapelle de la vierge de l'église de l'abbaye de Saint Germain des prés.

Les autres Membres de la famille de Sainte-Marthe,

Cousins de la branche  de Chandoiseau

Scévole de Sainte Marthe (1536 † 1623)

Neveu de Jacques de Sainte Marthe (fondateur de la branche de Chandoiseau), fils de Louis de Sainte Marthe et Petit Fils de Gaucher de sainte Marthe

Gaucher de Sainte Marthe père de Jacques de Sainte Marthe (et frère de Louis se Sainte Marthe)

Généalogie de la famille de Sainte Marthe