François II de Sainte-Marthe , seigneur de Chandoiseau (1616)

Seigneur de Champdoiseau, (né en 1616 - fils de François 1er de Sainte Marthe Seigneur de chandoiseau),

fut avocat au parlement et au grand conseil, fonction qu'il abandonna pour occuper peu de temps une charge de bailli à Loudun (1654), pour enfin se retirer assez tôt à Champdoiseau et y finir ses jours.

Il épouse en 1641 Marie Camus (fille de Jacques Camus avocat au grand Palais et au parlement et de Marie du Mousseau) et eut ept enfants.

1662_Signature_François_de_St_Marthe_et_

1656 : Donation par Pierre de Sainte-Marthe, écuyer, prêtre, demeurant actuellement à Loudun, paroisse de Saint-Pierre du Marché : donation à François de Sainte-Marthe, écuyer, sieur de Chandoyseau, conseiller du Roi aux conseils, bailli, juge ordinaire et présidial du Lodunois, son frère de ses droits dans les successions de son père et de son oncle maternel.

Notaires du Chatelet - Archives nationales

7 Décembre 1662 - Cession

par "François de Sainte-Marthe, écuyer, seigneur de la terre et seigneurie de Chandoiseau et dame Marie Camus son épouse demeurant au dit lieu et maison de Chandoiseau,"

A "Dame Gabrielle Roy veuve de Me Pierre Dupin avocat demeurant à Saint Laon sur Dives,"

"Des rentes féodales dues au sieur de Sainte Marthe, à cause de sa seigneurie de Chandoiseau"

"les vendeurs pourront retirer les choses vendues pendant 4 années, en remboursant la veuve Dupin du sort principal frais et loyaux couts, mises et intérêts de ladite somme, sinon, à faute de faire ladite rescousse dans le temps accordé, la dame acheteuse demeurera propriétaire incommutable des choses vendues sans autre formalité de justice."

On ignore si cette clause de "réméré" a pu être levée, mais il est vraisemblable que non, compte tenu du fait que l'ensemble des terres, bâtiments, droits seigneuriaux devinrent la propriété de la famille de Lamoignon (qui les donna a bail en 1719)

Quant au titre de Seigneur de Chandoiseau, il fut porté par son fils Denys (cf ci dessous), sans doute jusqu'à son décès en 1725, bien que dans un acte de 1687, Nicolas de Lamoignon, se qualifie de Seigneur de Chandoiseau

Un chapitre est consacré à François II de Sainte-Marthe et à ses enfants dans l'ouvrage de P de Longuemare'', Paris, Picard, 1902.

Un chapitre est consacré à François II de Sainte-Marthe et à ses enfants dans l'ouvrage de Jean François Dreux Du Radier Tome V - Paris 1754

Père de :

Gaucher Louis de Sainte-Marthe (né à Paris en 1647 et mort vers 1700). Capitaine des grenadiers d'Auvergne - Blessé le 28 mai 1684 au siège de Luxembourg et devint Major de la citadelle de Cazal

Denys de Sainte-Marthe, (1650 1725) Général des bénédictins de saint Maur

Marie (1642), épouse en 1659 Jacques de Grimouard seigneur du Peré

Marguerite (1644), religieuse à port Royal

Anne-Élisabeth, épouse en 1696 Prosper d'Athenaise seigneur de la Rallière

Marie (1649),

Angélique (1654)