16 décembre 1719 et 6 novembre 1726 : baux à sous ferme de la maison, terre et seigneurie de Chandoiseau

 

6 novembre 1726 : Bail à Sous Ferme de la maison, terre et seigneurie de Chandoiseau :

 

"Le 6 novembre 1726, après midi, à Loudun, furent présents"

 

"Me René Clément l'ainé, fermier général du marquisat de la Motte Chandenier, demeurant à Loudun, d'une part"

 

"Et Jacques Girault, marchand et Perinne Moreau, sa femme,"

 

"Étienne Gusepin, aussi marchand et Marie Girault, sa femme, demeurant à Vaon, paroisse de Saint Pierre des Trois Moutiers, d'autre part"

 

"Entre lesquelles parties a été fait le bail à sous ferme qui suit :'est à savoir que le sieur Clément à baillé et sous affermé, pour neuf années et neuf cueillettes entières, parfaites et consécutives à commencer par la levée des guérets et culture des vignes aux mois de mars et Noël 1727 pour commencer l'année 1728 à recueillir les fruits..."

 

"C'est à savoir la maison, terre et seigneurie de Chandoiseau, ses appendances et dépendances consistant en maisons, métairies, terres labourables, bois taillis, prés, vignes, rentes et généralement tout ce qui en dépend et peut dépendre, à la réserve que fait le Sieur Clément des cens, lods et ventes, rachats et émoluments de fiefs, lesquels droits ne font point partie du présent bail et du surplus des dites terres et seigneurie de Chandoiseau, maisons, métairies et autres choses en dépendant....."

 

"Entretenir les couvertures des bâtiments et logements et autres réparations locatives, de la main de l'ouvrier seulement en fournissant par Mme de Basville (1) dame dudit Chandoiseau, les matériaux que les preneurs charreront au lieu qui leur sera indiqué et en outre il feront, ils feront pour le sieur Clément par chacune des années, quatre charrois à trois lieux autour de Chandoiseau."

"Les preneurs s'obligent à planter des plantons, jusqu'au nombre de soixante d'hiards (peupliers) et saules, par chaque années, de les armer de ronces et d'épines...."

 

"Ils ne pourront divertir aucune pailles, pâtures, chaumes, fumiers et autres engrais ailleurs que dans les domaines de Chandoiseau."

"Ils s'obligent en outre de payer pendant lesdites neuf années, les rentes dues pour raison des lieux sous affermés. Il est bien entendu que si la terre de Chandoiseau devait des rentes au marquisat de la Motte Chandenier, les preneurs ne les payeraient point comme aussi si le marquisat de la Motte en devait audit Chandoiseau, le sieur Clément en serait affranchi."

"Le présent bail à sous ferme fait aux charges, clauses et conditions ci-dessus énoncées et en outre à la charge par les preneurs d'en payer au sieur Clément pour chaque année, la somme de1332 livres et une Busse (Barrique) du vin du Clos de Chandoiseau, en fournissant les futs par le sieur Clément...."

"En faveur du présent bail, les preneurs s'obligent à donner au sieur Clément, deux busses de vin du clos de Chandoiseau, en fournissant aussi les futs de busses....."

      Note 1 : Anne Louise Bonnin de Chaluce, veuve de M. Nicolas de Lamoignon de Basville, marquis de la Motte de Chandenier, conseiller d'État Ordinaire

     Ref AD 864E5579 - Bal à Sous Ferme Chandoiseau

     Ce bail de 1726 reprend les conditions Ne varietur de celui du 16 décembre 1719

     Ref AD 864E5573).

     Transcription et Notes de Monsieur BERTON

1726_Bail_à_sous_ferme_Cartouche_Titre.j
1726_Bail_à_sous_ferme_Page_1.jpg
1726_Bail_à_sous_ferme_Page_3.jpg
1726_Bail_à_sous_ferme_Page_2.jpg
1726_Bail_à_sous_ferme_Page_4.jpg