Ref AD 86IH1529 – Prieuré de Ste Christine à la Motte de Baucay vers 1545

 

« Mémoire de savoir concernant frère François Gry à présent prieur ''parasir''  ( ?) du prieuré de Sainte Christine verra avoir lettres à reprendre le procès de complainte fait et formé en l’an 1544 par frère François Grignon et à sa requête fut ajourné »

 

«André Effroy pour répondre à sa demande qui était que ledit Effroy eût à lui payer le nombre de deux setiers trois boisseaux de froment restant sur Six pour composition et appointement fait par ledit Effroy avec ledit Grignon quelque que ce soit avec vénérable messire Christophe de Savigny pour permettre de s’entremettre pour les arrérages de pareil nombre de six setiers de froment de rente échus au terme de St Michel dernier passé, dus au dit Grignon pour raison des moulins de Battereau »

 

«A vous André Effroy par ses présentes à la requête dudit Grignon présent sus dit, vous baillé ajournement aux prochains plaids de la prévosté royale de Loudun et premiers jours de ceux-ci, pour venir répondre à la demande ci-dessus et pour autres procédures comme de raison au siège de laditre prévosté, le 15eme jour d’Aout de l’an susdit en présence de Jehan Baillergeau et Jehan Régnault. Signé Grolleau »

 

«Non transcrits les deux petits paragraphes suivants

 

«Le premier en raison de son état, il indique que la procédure a été ralentie parce que « le dernier du mois de novembre de l’an susdit 1545 décéda le dit Grignon »

 

«Le second dit « qu’il ne sait s’il faudra agir contre les détenteurs desdits moulins qui sont de présent autres que ledit Effroy.»

 

«Item : Fait entendre que le seigneur de Chandoiseau, jadis, fonda une chapelle dans son logis renclos de fossés et d’eau et fortifié par pont et porte fermant jour et nuit, à la charge de faire le service jour et nuit par ceux qui dorénavant seraient logés pour iceux religieux de la Fontaine-le-Comte ou autres qu’ils ne pourraient faire sans être logés »

 

«Item : Que ladite chapelle n’est dotée que d’une dîmerie limitée sur quelques maisons du dit Chandoiseau, qui ne pourrait valoir par les charges de __ d’amasser six setiers de gros dus au curé de Bournan (''Gros : Revenu fixe d’une cure ou revenu principal d’un chanoine. Le gros du curé s’oppose au casuel dont le montant est variable'')»

 

«La plus fertile année, ne peut valoir la dite dîme de tous blés que 15 setiers et 4 setiers de froment de rente et quarante sols, qui n’est pas suffisante à sa grande charge de service, même pas juste __ dudit portier et prêtres»

 

«Depuis ladite fondation, ont été donnés et légués au prieuré de Sainte Christine huit setiers de froment par la feue dame de Chandoiseau, lesquels, elle avait acquis de ses propres argents à la charge de dire tous les vendredis de la (manque un mot) une messe en service en l’église de Sainte Christine, ainsi qu’il ait plus amplement dit par testament ordonné le 22 septembre de l’an 1474. A ce faire qu’elle avait requis __ du dit prieur de sainte Christine frère Pascault Chocquier, messire Bernard Vachier et plusieurs autres »

 

« Il est porté que noble homme Thomas de Corguilleray, écuyer, sgr du dit Chandoiseau a voulu que la messe soit dite en la dite chapelle de Chandoiseau appointé avec le prieur par appointement authentique passé pour lui et pour les siens payé et garanti __ setiers faut qu’il eut baillé en assiette bonne et valable (''assiette : bien ou matière sur lesquels porte un droit'') , autant de blé de rente et en jouir le dit seigneur et la messe a toujours ainsi qu’après __ dite en ladite chapelle de Chandoiseau.»

 

«Apres le décès dudit de Corquilleray seigneur du dit Chandoiseau et susdit a été fait un autre accord entre les successeurs du seigneur de Chandoiseau et le prieur de Sainte Christine, il a été baillé par assiette de six setiers de froment sur les moulins Battereau en récompense des quatre setiers de déclarés ___ dus audit prieur et des dits huit setiers donnés par testament sont d’une part et d’autre demeurés  __ ledit Sgr du service et ledit prieur de la jouissance de ladite assiette de temps immémorial et jusqu’à ladite complainte formée pour la cessation des susdits six setiers, ni avait en cause __ litige jusque à présent.»

 

«Item : En plus il serait bien de faire convenir audit seigneur de décharger ledit prieur de ladite messe du vendredi fondée par le dit testament, lequel serait tenu de se contenter des quatre setiers dus par la fondation de ladite chapelle de Chandoiseau desquels ont jouit ledit prieur jusqu’à ladite complainte et litige.»

 

«Item : Aussi est déchargé du service de nuit parce que, il n’y a , ni salle pour ledit prieur, ni place ni logement, mais est à la distance d’un quart de lieu, couvert de bois du dit prieuré jusqu’au dit Chandoiseau»

 

Extraits concernant Chandoiseau contenus dans un mémoire intitulé « Mémoire des rentes dues à Ste Christine et quelques titres y joignant

 

même ref : AD 861H1529

 

« Le seigneur de Chandoiseau à cause de la fondation de sa Chapelle = 4 setiers 8 Boisseaux de froment dûs au prieur de Ste Christine»

 

«Item : Un muid de Vin ''(muid : Barrique – Tonneau – Vielle mesure pour les liquides ou pour les solides d’une valeur différentes selon les provinces – environ 260 litres)'' ou 40 sols à l’élection dudit seigneur prieur»

 

«Item d’augmentation par la veuve Jacquette Cholette, ainsi qu’il parait par son testament de l’an mil quatre cent soixante-quatorze, il y avait huit setiers»

 

Transcription et notes : Mr Philippe Berton.

1529_Prieuré_Ste_Christine_Page_3.jpg
1529_Prieuré_Ste_Christine_Page_6.jpg
1529_Prieuré_Ste_Christine_Page_2.jpg